Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 août 2016 3 24 /08 /août /2016 10:00

Bonjour les amis,

vous arrivez peut-être sur le blog parce que vous profitez de l'action de rentrée de la

De blog en blog, nos idées futées pour une rentrée réussie

qui vous propose de passer de blog en blog pour découvrir le fabuleux travail de nos collègues de la communauté. Aussi, vous aurez donc déjà découvert ou re-découvert le site

Si ce n'est pas le cas, je vous invite à aller y butiner des idées, des ressources pour la maternelle et le CP.

 

Pour ma part, je vais commencer cet article en vous

souhaitantà tous : petits et grands,

débutants ou expérimentés,

parents ou enfants

une très

De blog en blog, nos idées futées pour une rentrée réussie

Chaque enseignant/e de maternelle le sait, le ressent, dès sa nomination à un poste : le besoin de découvrir les lieux, le mobilier, le matériel... qui sera notre matière première pour mettre en oeuvre les programmes destinés à nos jeunes élèves et permettre à notre métier-passion de prendre tout son sens !

 

L'organisation spatiale de la classe, le mobilier choisi, l'accessibilité du matériel, des jeux... tout cela est étroitement lié à notre conception de l'enseignement et à nos valeurs et pratiques pédagogiques, même si le plus souvent tout cela n'est pas vraiment conscient pour la plupart d'entre nous.

Ce temps de préparation de la rentrée est souvent l'occasion de requestionner son mode de fonctionnement (ateliers tournants ou libres, travail individuel), de relancer la réflexion sur l'accueil des enfants (et des parents) mais aussi de se projeter sur une année entière et de tenter de remédier aux difficultés rencontrées précédemment.

 

C'est aussi toute la question du corps qui est en jeu dans l'aménagement des espaces, celles des enfants, avide de mouvement, de découverte, d'exploration bien sûr, mais aussi et l'on y pense moins, le nôtre. Si l'on pense à la hauteur des chaises et des tables de nos élèves, avons-nous toujours la même courtoisie à notre propre égard ?

N'y a t'il que dans la salle de motricité que l'on s'autorise à d'autres postures ? assis par terre, à quatre pattes, à plat ventre ou sur les genoux... et qu'en est-il de nos déplacements ? quels sont les "chemins", les "autoroutes" de nos classes ?

Pour ma part, qu'elles qu'aient été la superficie ou l'agencement de mes classes, les axes de circulation m'ont toujours interrogé... soulevant encore d'autres questionnement comme par exemple comment optimiser le mobilier de rangement, l'espace regroupement...?

 

Que pouvons-nous déduire de l'aménagement de nos classes ? parfois stable sur plusieurs années, repensé à chaque rentrée ou encore modulé au fil des mois... pourquoi faisons-nous ces choix ? qu'est-ce qui nous amène à récupérer une nouvelle table ou au contraire à faire le vide et à écarter le superflu ?

En réalité, il n'y a pas de réponse unique à ces questionnements, mais tout n'est pas qu'une histoire de feeling. Nous avons là un challenge de taille à relever et celui-ci ne peut se satisfaire de se caler sur la classe d'un collègue qui semble bien éclairé sur le sujet, lui-même aura déjà fait son propre chemin. Il nous faut donc compter avec notre sensibilité, nos ressources personnelles et matérielles, le profil de notre classe et les besoins particuliers de certains de nos élèves... Ouvre-moi ta classe et je te te dirai qui tu es, pourraient nous dire les psychanalystes.

 

Si vous avez envie de vous pencher sur le sujet et de découvrir de nouvelles pistes, je vous invite à consulter ces deux ouvrages, le premier faisant même l'objet d'un groupe facebook pour lequel vous pourrez demander votre inscription ici.

 

De blog en blog, nos idées futées pour une rentrée réussie
De blog en blog, nos idées futées pour une rentrée réussie

Sur le site de l'ICEM, je vous conseille également des articles ou des documents sur la place du corps, à consulter

Egalement des ressources concernant la pédagogie Freinet en maternelle.

Voilà, j'espère que cet article vous aura intérressé, c'est le moment pour moi de vous inviter à continuer votre promenade pédagogique en visitant le site de Libellule

 

Et si rien ne vous arrête vous pourrez continuer à surfer de blog en blog avec toujours le même plaisir.

J'espère vous revoir bientôt, gardez le cap et le sourire parce que la rentrée, c'est toujours un moment fort en émotions et en rencontres...

De blog en blog, nos idées futées pour une rentrée réussie

Partager cet article

Repost 0
1 mai 2014 4 01 /05 /mai /2014 16:35

Bonjour à tous, je relie ici une information qui intéressera peut-être certains d'entre vous.

 

Le groupe départemental dont je fais partie, sous couvert du groupe régional Sud-Ouest organise à la fin des vacances d'été un stage pour découvrir ou approfondir la pédagogie Freinet.

Organisé par l'Icem Sud-Ouest - Pédagogie Freinet

Organisé par l'Icem Sud-Ouest - Pédagogie Freinet

Vous aimeriez mettre en place un fonctionnement de classe où les élèves peuvent mener leurs projets et être auteur -– acteurs de leurs apprentissages.

 

Vous aimeriez mettre en place un fonctionnement de classe où dominent les valeurs d'’entraide et de coopération, où chacun, enseignant et élèves, se sent en sécurité et apaisé.

 

Vous aimeriez échanger sur vos pratiques en toute tranquillité.

 

Du 22 au 26 août 2014, les enseignants de l'association ICEM sud-ouest Pédagogie Freinet organisent un stage ouvert à tous, « Sur les chemins de la pédagogie Freinet de la maternelle au Lycée…», qui se déroulera à Bazas (33).

 

Nous vous y accueillerons avec plaisir pour avancer ensemble et dans l'’écoute de chacun.

 

 

Vous pourrez :

 

  • vivre, en tant qu'adulte, des organisations de classe (quoi de neuf, conseil..) et des concepts de la pédagogie Freinet (création, tâtonnement expérimental, expression...)

  •  

  • découvrir, approfondir, des pratiques : plans de travail, textes libres, méthode naturelle d'écrilire, promenades mathématiques, correspondance, organisation coopérative de la classe.....

 

 

Lieu : Lycée agricole de Bazas (33)

 

Tarif pension complète (4 jours)

- 160 euros pour les adhérents ICEM

- 190 euros non adhérent ICEM

- enfants (plus de 5 ans) 60 euros

Les enfants sont gardés pendant la journée.

 

 

Inscription :

 

Places limitées.

Inscription avant le 10 juillet 2014

Contact 

 

stage_icemsudouest_2014@icem-freinet.org 

Partager cet article

Repost 0
10 septembre 2013 2 10 /09 /septembre /2013 23:00

Voilà, ça y est : nous voilà lancés sur la semaine de 4 jours et demi !

Non sans mal au niveau organisation générale de l'école et pour cause, nous changeons d'horaires d'entrée, de sortie, plus le mercredi matin qui n'est pas alignés sur les autres demi-journées... et nos emplois du temps de classe qui ont aussi ont été modifiés pour mieux s'adapter à tout cela...

 

Je vous livre donc le mien qui me convient pour le moment, mais qui sait ...?

 

 

Lundi - mardi - jeudi - vendredi

 

8h35 (ouverture des portes de l'école) à 9h 15 : accueil dans la salle de motricité

9h 20 (je vous passe le tour aux toilettes) à 9h 45 : rituels présence, date - retour sur la motricité et début des présentations.

Récréation

10h 15 à 11h : travail individuel avec présence de l'atsem (fiches de réussites, coloriages, activités diverses...)

11h 10 à 11h 30 (après rangement) : suite des présentations

jusqu'à 11h 50 : chansons, jeux de langage

Sortie anticipée (en prévision des APC)

13h 50 petit rituel yoga + histoire offerte

14h 15 (retour de l'atsem) à 14h 50 : travail individuel ou autour des projets en cours

Récréation

15h 10 à 16h : ateliers libre de découvertes + dictée à l'adulte individuelle ou en petits groupes

 

Sorties ou activités régulières : jeudi (médiathèque / ludothèque), vendredi (musique)

 

Motricité : dans les premières semaines, je propose un dispositif ouvert avec des bancs qui délimitent la salle en 3 couloirs. Dans le premier : matériel de lancers (cibles, panier de basket et divers ballons) et des bascules, dans le second : planches à roulettes, rollers assis et tricycles, dans le troisième : cerceaux, matelas à cabrioles et petit pont. Je suis ravie de ce nouveau créneau horaire qui m'est plus léger et qui me permet de mettre en place d'autres types d'activités puisque je peux arriver un peu plus tôt et préparer une organisation sans les enfants. Ceci dit, ils sont très actifs pour mettre en place et ranger. J'observe beaucoup les activités spontannées qui sont très riches du coup, je félicite ou encourage chacun... Au bout d'un quart d'heure ou vingt minutes, l'atsem peut me rejoindre et là, j'improvise un atelier qui répond aux actions développées par les enfants. Par exemple aujourd'hui, on saute en hauteur : il faut toucher un foulard accroché au bout d'une perche. Je fais varier la hauteur en fonction de :

- la taille des enfants

- leur capacité à déployer leur corps

- leur apréhension à sauter (le foulard est placé à hauteur du regard)

- leur handicap physique (je sollicite un côté plutôt qu'un autre et j'adapte la hauteur)

 

Une fois les habitudes prises, nous mettrons en place des activités plus collectives pour le dernier quart d'heure. Cela peut parraître un peu léger à certains adeptes des grandes préparations, mais je suis chaque jour étonnée de voir à quel point les enfants s'investissent spontannément dans une activité physique réelle (ils bougent, varient leurs actions corporelles, partagent leurs expériences, s'entraident, écoutent, évoluent...) et sont motivés par la moindre sollicitation ou mise en route d'un atelier. C'est pour eux l'occaion d'entrer dans l'activité sportive de manière naturelle et l'avantage c'est qu'il n'y a pas de mouvements de foule, ils s'observent beaucoup plus qu'avant !

 

Concernant les parcours, j'ai l'habitude depuis plusieurs années, de proposer un dispositif en croix ou en étoile (suivant la taille de la salle) avec des modules qui permettent deux ou trois actions motrices différentes par branche. Pas de petit train, tout le monde choisit une entrée (il y a évidemment les règles de sécurité à respecter comme par exemple le temps laissé au copain de devant de descendre de l'échelle etc...) et lorsqu'on se retrouve au milieu (donc à la fin de la branche) on peut choisir une autre entrée sans attendre. Plus il y a d'entrées (de branches) et plus la circulation est fluide... Je me positionne sur le poste le plus à risques (un autre pour l'atsem si elle est présente) tournée de façon à voir toute la salle et ainsi je peux interpeller les enfants qui ne respectent pas les règles ou encourager et féliciter de loin...

 

 

Mercredi

 

8h 35 à 9h 15 : accueil dans la salle de motricité (parcours)

9h 20 à 9h 45 : conseil de classe (au début, c'est une réunion de projets)

Récréation

10h15 à 11h : décloisonnement avec l'autre classe de MS/GS (ateliers divers proposés sur les 2 classes ouvertes

11h à 11h 45 : activités MS en décloisonnement avec atsems + lecture-écriture naturelle pour les GS

Sortie

 

Voilà c'est un programme bien rempli mais qui comble mes attentes et celles des enfants. N'hésitez pas à partager ici vos commentaires ou vos propres emplois du temps que vous pratiquiez à 4 jours ou à 4 jours et demi...

 

A tout bientôt

 

Clochette

Partager cet article

Repost 0
Published by lesitedeclochette - dans Gestion de classe Emploi du temps
commenter cet article
1 mai 2013 3 01 /05 /mai /2013 14:02

Bonjour à tous, 

comme je vous l'avais expliqué il y a quelques temps, je pense que l'aménagement de la classe est le départ pour un vrai changement pédagogique. Cet aspect de notre travail est souvent pensé trop promptement et n'évolue pas beaucoup au fil des années.

Pour ma part, comme beaucoup d'entre nous, j'ai pas mal changé de poste dans mes débuts et à chaque nouvelle affectation, ma priorité était l'aménagement de la classe. Sur la page "pratiques" de mon blog, vous trouverez les plans de mes anciennes classes.

 

Cela fait maintenant ma troisième année dans ma classe actuelle. J'ai changé ma disposition spatiale à chaque rentrée et ce pour plusieurs raisons : un projet qui n'a toujours pas aboutit d'installer un tbi... (le type de tbi imposant un aménagement spécifique puis le projet ayant évolué, laisserai finalement plus de souplesse...) et puis aussi parce que je n'était pas pleinement satisfaite de la façon dont nous vivions, le groupe et moi, cet espace.

 

Pour la rentrée prochaine, je ne compte pas changer cet aménagement car il me semble utiliser au maximum les possibilités de cette salle dans le cadre de ma propre pratique.

Cependant, à chaque fois que j'ai souhaité faire des changements, j'ai pris soin de les opérer lors du dernier mois de classe afin d'une part, de voir vivre le nouvel aménagement et de l'adapter au fur et à mesure des problèmatiques qui apparaissent et d'autre part, de permettre à mon groupe de moyens (devenant des grands dès la rentrée), de s'être déjà approprié les lieux avant la rentrée et ainsi de ne pas chercher les "coins", le matériel etc...

 

Après tout ce blabla... excusez mon bavardage... je vous livre ici quelques photos de mon améngement de classe actuel : les "coins" sont des repères pour les ateliers libres du matin, déjà décrits dans le blog et permettent aussi de savoir où trouver le matériel lors du travail individuel.

 

APDC1444.JPG

Coin ordinateurs

 

APDC1445.JPG

Table ronde, atelier de dessin et graphisme

et coin peinture sur les chevalets

APDC1446.JPG

Coin mathématiques

(il y a maintenant une 7ème table)

A gauche les casiers individuels pour le

travail en cours, au fond les boites pour le

travail individuel en lecture et à droite,

des tiroirs plutôt dédiés aux formes et

grandeurs.

 

APDC1447.JPG

Coin regroupement face au grand tableau,

on trouve des rangements tout le long

des fenêtres et quelques tables de 

travail isolées pour les enfants en difficulté

de concentration. A gauche du tableau les

inscriptions pour les ateliers du matin

(en orange) et à droite sur le tableau bleu

les inscriptions pour les présentations.

APDC1448.JPG

Coin bibliothèque avec des livres sur le

présentoire et sur l'étagère de droite

+ des rangements pour les jeux de

constructions dans des grands bacs fermés.

 

 

 

APDC1449.JPG

Coin bricolage, le matériel est rangé

dans le meuble qui est de dos. A gauche à

côté de la porte du couloir on trouve un

meuble dédié aux puzzles. La porte en face

communique avec la classe de MS/GS de 

ma collègue, elle reste ouverte pendant le

temps des ateliers du matin.

APDC1452.JPG

Coin lecture-écriture avec petit tableau

blanc et tableau de liège + rangements non

visibles sur la photo.

 

 

APDC1451.JPG

Coin cuisine au fond à droite avec des 

meubles cachés sur la photo. Coin lecture-

écriture (grande table à 3 places +  tables

individuelles).

APDC1453.JPG

Rangements du coin lecture-écriture.

 

 

Dans ma réflexion pour mettre au point le meilleur aménagement possible, je privilégie trois points qui me semblent très importants : 

1. Les axes de circulation, suffisamment larges pour se déplacer à plusieurs, parfois avec du matériel dans les mains. Une chaise du coin regroupement a une double affectation puisqu'elle sert aussi aux ordinateurs, pendant le travail individuel, elle est mise un peu de côté pour me permettre de "couper" à travers la classe et de me déplacer plus efficacement.

2. Des espaces fonctionnels dédiés à un domaine d'apprentissage, qui permet de stocker le matériel nécessaire au plus près. Cela joue un grand rôle dans le repérage de début d'année pour les enfants... certaines années, j'avais même mis en place un affichage illustré, montrant aussi le nombre de places disponibles. C'est une bonne solution pour aider des PS (ou certains enfants aux difficultés particulières) à s'orienter dans la classe.

3. Une place avec une chaise pour chaque enfant pour le temps de travail individuel : on investit aussi le coin cuisine et la table où je prends mes notes au coin regroupement. Cela n'empêche pas, lorsque le matériel est imposant ou qu'un enfant a besoin de s'isoler un peu de s'installer sur les bancs ou à terre sur une dalle pour les puzzles et autres matériels de manipulation.

 

Voilà, j'espère que cela vous éclairera un peu plus sur ma pratique et vous aidera peut-être, à vous projeter pour la rentrée prochaine dans un nouvel aménagement de votre classe. Lorsqu'on a déjà réfléchis à tout cela et qu'on arrive dans une nouvelle classe, on gagne beaucoup de temps évidemment, surtout si on est nommé tardivement et qu'on a beaucoup de choses à faire lors de la prérentrée.

 

A bientôt

 

 

Clochette8f27c934

Partager cet article

Repost 0
21 avril 2013 7 21 /04 /avril /2013 19:27

Que de bonheur ce week-end à partager avec beaucoup d'entre vous qui se seront déplacés sur Bordeaux et Gradignan autour du Salon de la pédagogie Freinet.

J'ai particulièrement apprécié la journée de samedi où j'ai rencontré beaucoup de collègues qui se posent de vraies questions sur leur façon d'aborder les choses en maternelle, qui travaillent parfois déjà en équipes sur le sujet ou qui sont isolés dans leurs écoles. Evidemment, notre emploi du temps ne nous permettant pas de poursuivre nos conversations, nous voilà frustrés vous et moi... aussi, je vous propose de poursuivre vos questionnements via ce blog. Je me ferais un plaisir de répondre, d'expliquer, de mettre aussi des images qui parfoit parlent mieux que des mots...

 

Plus particulièrement certains d'entre vous ont soulevé le problème de l'aménagement de l'espace et du rangement, dès que possible je mettrais en ligne des photos de ma classe avec des explications. C'est pour moi le vrai point de départ du changement... 

 

Je sais que parfois, il est difficile de se projeter dans une nouvelle forme de pratique, on se dit qu'on n'a pas assez de matériel, que la salle de classe ne s'y prête pas. Pourtant, j'ai beaucoup changé d'école avant de m'installer dans ma classe actuelle où c'est seulement ma troisième année. Le matériel trouvé dans les différentes classes était des plus classiques et j'ai toujours pris le parti de réaménager l'espace et de faire les fonds de placards pour savoir ce qui pouvait me servir... car il y a toujours un possibilité pour utiliser tel quel ou détourner un jeu, un matériel.

Pour ma part, je n'hésite pas aussi à récupérer les jeux qui n'intéressent plus mes enfants, à acheter sur ebay ou le bon coin et à faire le tour des vides-greniers... Aujourd'hui par exemple, un vide-grenier tout-à-fait classique... j'ai trouvé pour moins de 10 euros de quoi agrémenter ma classe et en particulier deux jeux qui feront bientôt partie des possibilités de travail individuel. Je ne cherchais rien de particulier mais on trouve toujours ou presque...ce qui fera la joie de nos petits élèves.

 

Je vous les présente ici:

 

APDC1820-copie-1.JPG

 

Motricité fine : un grand plateau

labyrinthe à faire bouger horizontalement

pour faire aller la bille du départ

extérieur vers le centre.

1 € 50

 

 

APDC1819-copie-2.JPG

 

Problème et logique : Katamino en 3D,

magnifique, en bois.

4 €

 

 

APDC1818.JPG

 

Grandeurs et formes : 

mosaïque puzzle (proposé à

au moins 20€ le plateau par

un représentant l'an dernier).

3 € 50

 

 

Dans nos classes souvent surchargées, et quand on n'en peut plus des groupes de couleur qui tournent sur les ateliers tout au long de la semaine. Les mêmes ateliers pour tout le monde, où le maître subit 4 ou 5 fois la même séquence au point d'en perdre lui-même sa motivation. Temps qui ne lui permettra pas de manière générale de voir qui est capable d'un travail particulier, qui a eu un temps d'adaptation, qui aurait eu besoin d'un petit renfort pour la mise en route... on pense que beaucoup du matériel acheté dans les catalogues spécialisés sont fait pour des groupes de 6 enfants, du coup, pour des groupes plus chargés, on ne sait plus comment les utiliser alors que la vraie question c'est : si je sors le matériel de la boite et que je réorganise le jeu, combien d'enfants pourraient travailler avec de manière individuelle ?? Dans ce sens, maintenant  on peut aussi trouver son bonheur dans certains catalogues qui proposent des jeux intéressants pour seulement 2 enfants... Il faut s'équiper en boites plastiques de toutes tailles mais ça vaut vraiment la peine !

 

A tout bientôt, 

 

Clochette

Partager cet article

Repost 0
22 mars 2013 5 22 /03 /mars /2013 23:11

Bonjour, je n'avais jamais pensé jusque là il me semble à vous faire partager un ouvrage pédagogique qui m'avait beaucoup inspiré pour la conception et la mise en oeuvre de mes ateliers libres du matin.

En fait, j'avais une idée qui avait du mal à émerger et ce livre est tombé à point pour éclairer ma réflexion. Beaucoup d'idées, pour ma part c'était la philosophie générale qui m'intéressait et j'ai donc opté pour un fonctionnement plus souple comme je vous l'avait déjà expliqué dans un article précédent.

 

Voici donc le livre que je conseille toujours pour la maternelle, un livre qui ouvre l'esprit, un vrai délice...

Briquet-Duhaze-Sophie-Moyenne-Grande-Sections-Ms-Gs-Differe.jpg

Sophie Briquet Duhazé

 

J'espère que vous y trouverez votre bonheur ou du moins la clé pour ouvrir la porte qui y mène. A tout bientôt,

 

clochette baguetteClochette

Partager cet article

Repost 0
17 mars 2013 7 17 /03 /mars /2013 20:08

Bonjour, régulièrement on me demande d'expliquer comment je travaille dans ma classe, comment se déroule une journée pour mes élèves et moi, voici donc un petit topo explicatif qui j'espère vous aidera à voir plus clair dans ma pratique.

 

 

 

ORGANISATION DE LA CLASSE

 

Objectifs généraux :

développer l'autonomie vis-à-vis de l'adulte, des apprentissages, de l'espace et du temps vécus.

impulser le désir d'apprendre en valorisant la motivation, les projets individuels ou collectifs

valoriser l'entraide, le tutorat, la coopération

permettre à chacun de trouver sa place, son rôle dans le groupe par l'expression personnelle et la capacité de faire des choix de plus en plus réfléchis.

 

 

 

L'organisation des apprentissages : trois types de dispositifs

 

Les activités collectives :

particulièrement autour des projets, du vivre ensemble, du langage oral et de la littérature, de la comptine numérique (rituels des présents et de la date), des chants et des activités motrices.

 

 

Les ateliers libres (à un, deux ou en petits groupes) :

les enfants s'inscrivent en respectant le nombre de places disponibles et le matériel à disposition. Il s'agit d'ateliers de découverte, les enfants utilisent le matériel à leur gré, ont à leur disposition des fiches de réussites (graphisme, puzzles, habiletés manuelles...) mais peuvent faire tout autre chose aussi. C'est le moment d'échanger entre eux et avec l'adulte, de faire des expériences, de réussir ou d'échouer sans jugement, de recommencer même quand c'est réussi juste pour se rassurer ou montrer à l'autre.

 

 

Le travail individuel :

il s'agit encore une fois de travailler à son rythme selon un parcours individualisé : certaines activités sont proposées sur papier (coloriage, fiche d'entraînement à l'écriture ou à la lecture...) mais surtout les activités proposées sont liées à la vie de la classe et à ses projets (courants d'arts, correspondance et journal, lecture de Jmag et tests....).

 

Au début, les enfants sont installés par la maîtresse afin de prendre l'habitude de ne pas tous faire le même travail puis, dans un second temps, les enfants vont rechercher dans leur cahier de travail individuel un travail en cours, demandent une fiche de réussites ou du matériel spécifique.

Petit à petit, l'enfant est amené à organiser seul son temps et son matériel de travail individuel. La différenciation prend alors ici tout son utilité.

 

 

Une entrée par l'emploi du temps :

8h 50 à 9h 30 :

j'accueille les enfants et leurs familles, je mets en place un matériel particulier sur un atelier, j'oriente ou j'aide suivant les projets individuels.

Dès leur arrivée, les élèves doivent faire le choix d'un atelier en plaçant leur étiquette prénom sur le tableau ci-contre. 

     100 1627

102 1155

Une autre inscription est possible pendant ce temps : celle pour le moment des présentations.

 

 

 

Pendant longtemps le tableau d'inscription prenait la forme d'un panneau de pvc qui sert normalement à présenter des photos.

 

Pour plus de détails voir iciClochette-animee.gif 

9h 30 à 10h : rangement et regroupement

Rituels des présents, de la date (voir ici Clochette animée) et du calendrier...

Début des présentations, présidées par un binôme d'élèves qui gèrent à la fois les tours de paroles et le temps.

 

Chaque enfant inscrit pour le temps des présentations peut :

- raconter un évènement passé ou à venir

- montrer un objet de la maison

- expliquer une production faite en atelier libre

- s'appuyer sur son cahier de vie

Un moment de questions-réponses suit alors dans le temps imparti (à savoir deux tours de sablier).

 

 

Après la récréation, nous commençons vers 10h 40/45 le travail individuel. Cela dure en moyenne 40 minutes puisque l'atsem prend sa pause repas à 11h 20.

Nous continuons 5 minutes après son départ et puis nous rangeons.

 

Pour plus de détails, voir iciClochette animée 

 

 

 

APDC1477-copie-1.JPG

Ma pratique a évolué depuis le dernier article concernant le travail individuel. Je vous en parlerai bientôt...

 

A partir de 11h 30 nous nous regroupons à nouveau, c'est l'occasion de quelques chants (parfois ce sera plutôt en toute fin de journée) puis nous continuons et essayons de terminer (hum...pas toujours facile) les présentations.

Je mets un point d'honneur à ce que chaque enfant qui s'est inscrit puisse être entendu dans les mêmes conditions que les autres.

 

 

 

En cas d'évènement inattendu qui nous prendrait trop de temps, nous faisons le point sur le temps qu'il nous reste en fin de journée et les enfants volontaires (surtout ceux qui montrent un objet) passeront le lendemain, mais c'est rare...

 

 

Retour en classe directement à 13h 20 après la cantine.

Traditionnellement il y avait un accueil à l'extérieur mais j'ai préféré couper court car les enfants s'excitent dehors et l'ambiance de travail en pâtissait beaucoup.

Maintenant, la mise au travail se fait dans une ambiance sereine à deux rythmes : les moyens s'installent avec une serviette de plage, un coussin, un doudou dans différents coins de la classe, ils écoutent de la musique ou une histoire au poste, ceux qui en ont besoin s'endorment tout doucement.

Pendant ce temps-là, les grands s'occupent de compléter leur calendrier, prennent leur cahier de graphisme-calligraphie, démarrent ou continuent une fiche de travail (hé oui, j'en propose de temps en temps pour développer la motricité fine, travailler sur les consignes et varier les situations d'apprentissages.

 

 

 

Petit à petit, le temps de "repos" des moyens diminue jusqu'à être supprimé après les vacances d'hiver. Avant, ils restent très  excitables et fatiguables, le manque de soleil, les vacances de noël qui ne sont pas de tout repos...

Dès que le changement d'horaire à lieu, tout le monde a la pêche.

 

A partir de 14h 15 et ce jusqu'à la récréation, deux possibilités interchangeables en fonction des évènements de la journée (sortie bibliothèque, atelier musique, ateliers décloisonnés...) : soit un temps collectif autour du projet en cours avec un travail documentaire ou plastique, écriture de la lettre au correspondant... ou alors un second temps de travail individuel.

 

 

De 14h 45 à 15h 30 : récréation et passage aux sanitaires

Durant la dernière partie de l'après-midi, en fonction de ce qui a déjà été fait : fin des présentations ou travail individuel et EPS (parfois placé en fin de matinée).

 

 

Une histoire offerte régulièrement en fin de matinée ou d'après-midi.

 

Le mardi après-midi, des ateliers décloisonnés sont organisés sur une heure de temps pour les moyens ce qui me permet de ne garder que mes grands (au nombre de 20 cette année). C'est l'occasion pour nous de faire un atelier collectif de lecture-écriture en méthode naturelle (bientôt un article à ce sujet...), de travailler la calligraphie cursive aussi ou encore de lancer un défi rébus... mes grands adorent ce moment privilégié !

 

Le vendredi matin notre temps de rituel est un peu écourté car nous préparons le compte-rendu pour notre cahier de vie qui partira tout le week-end dans les familles.

 

Voilà, finalement ce fut un peu long, j'espère ne pas vous avoir décourager...  A tout bientôt.

commentaires clochette

Partager cet article

Repost 0
3 novembre 2012 6 03 /11 /novembre /2012 10:15

Bonjour, aujourd'hui j'ai envie de vous parler un peu du cahier de travail individuel de ma classe. Il s'agit d'un cahier petit format tout-à-fait classique que les grands utilisent en autonomie depuis le début de l'année. Je rappelle ici que la plupart de mes grandes sections étaient déjà avec moi l'an dernier, qu'ils connaissent donc le principe du travail individualisé (même si le support n'était pas le même l'an passé), je n'ai eu donc à accompagner ou à mettre en place de tutorat que pour les 7 nouveaux grands.

Dans ce cahier, sont regroupées les fiches de réussites que je propose à mes élèves. Pour ceux qui démarrent, j'ai l'habitude de proposer d'abord les fiches concernant les puzzles (car ils ont déjà pris l'habitude aux ateliers de découverte du matin de les sortir et de les ranger) et une fiche sur les prénoms de la classe à recomposer. Ces fiches simples permettent de prendre des repères dans la classe ainsi que de l'autonomie tout en douceur. Cela permet aussi de poser une base importante : l'activité choisie et accomplie doit être vérifiée soit par un adulte, soit par un enfant désigné (d'abord pour les puzzles et les activités simples), une fois validée, on peut apposer la date au tampon dateur. Précédemment, nous faisions des croix mais je trouve que la date permet aussi bien aux parents qu'à moi d'avoir une vue simplifiée sur ce travail important de la journée mais qui ne laisse pas d'autre trace que celle-ci.

 

Au fur et à mesure, les enfants viennent me demander ou je leur propose de nouvelles fiches : en fonction de leur avancement ou de leur attirance vers un certain type d'activité ou de matériel. Certains enfants sont plus lents que les autres mais je précise à la fin de chaque séance qui ne m'a pas sollicité pour vérifier son travail. Cela permet de mettre en évidence : un travail trop difficile actuellement pour l'enfant (on propose alors une autre fiche pour ne pas bloquer dessus, ou on apporte une aide fonctionnelle comme un affichage dans la classe ou un outil approprié au cas de l'enfant), parfois c'est un manque de repère dans la classe ou parce que l'enfant n'a pas bien compris la consigne lié au matériel, parfois c'est à cause du bavardage ou par une difficulté à faire un choix d'activité... dans tous les cas, montrer à l'enfant qui s'est "perdu" pendant ce temps-là qu'il a été repéré comme étant en difficulté (quelle qu'elle soit) va le remotiver et le relancer dans sa démarche d'apprentissage et dans son autonomie.

 

Pendant ce temps de travail individuel, je suis amenée à beaucoup me déplacer et les enfants me sollicitent de nombreuses fois, il faut alors instaurer des règles pour être sûr que chacun aura une réponse, aura son activité vérifiée et que tout cela se fasse dans le calme (sinon la surcharge auditive est trop importante...) et dans l'ordre (au sens de l'ordinal). Pour ce faire, il est un endroit précis sur un meuble où les enfants qui souhaitent être validés viennent déposer en pile leurs cahiers. Je récupère la pile et commence par la fin (donc premier cahier posé), j'appelle l'enfant qui me signale d'une main ou par la voix où il s'est installé (cela dépend surtout du matériel utilisé) et je le rejoint, vérifie, valide ou non et passe au suivant. Ce système semble très bien convenir à ma classe, les enfants savent que je viendrais les voir et du coup, il y a moins de déplacements et de harcellement. 

Cependant, il existe une exception à ce fonctionnement : un enfant qui a besoin de mon aide pour reformuler ou comprendre une consigne, s'installer ou trouver un matériel peut venir m'interpeller à tout moment. Soit je lui réponds immédiatement, soit je le dirige vers un enfant qui saura l'aider (parce qu'il est plus ancien, plus à l'aise dans la classe ou parce qu'il aura déjà travaillé sur la fiche de réussites concernant l'activité choisie).

 

Chaque vendredi après-midi, nous faisons le point sur le travail individuel en présentant parfois une nouvelle fiche ou un matériel mis en circulation, il y a un rituel très attendu par les enfants : pour chaque type de fiche de réussites terminée dans la semaine, j'appelle les enfants concernés et colle sur la fiche en question une gommette en forme d'étoile dorée (cela fait vraiment son effet...). Je les félicite par quelques mots... les enfants sont alors très enthousiastes face aux réussites de leurs camarades et souvent ils applaudissent. Je termine ce petit moment en félicitant les enfants qui sont presque à la fin d'une fiche ou ceux qui ont montré de la motivation ou des progrès particuliers au cours de la semaine. La classe félicite aussi et du coup, tout le monde y trouve son compte. 

 

Certains enfants vont très vite et finissent plusieurs fiches de réussites pendant la semaine, nous les voyons régulièrement mais j'appuie un peu plus mes félicitations pour les enfants qui sont plus lents ou moins sûrs d'eux car chacun doit se sentir important. Ce n'est pas le "bon travail" qui est mis en valeur ici mais plutôt la tenacité et le fait d'aller au bout d'un travail engagé, c'est pour cela qu'il est important que chaque fiche ne comporte pas trop d'éléments, les niveaux doivent être bien réfléchis afin de permettre même aux plus en difficultés d'aboutir dans des temps raisonnables à un degré supérieur.

 

Après environ un mois de classe, alors que les moyens avaient l'habitude pendant le temps de travail individuel des grands de travailler avec l'atsem ou en autonomie sur d'autres activités de petit groupe, je leur ai proposé leur propre cahier de travail individuel, pour le moment, ils sont rangés à part des autres et les moyens sont plus encadrés mais ce temps-là était nécessaire pour créer en eux une grande envie de faire "comme les grands", ils sont donc très investis et demandent déjà de nouvelles activités.

 

Cette forme de travail est devenue depuis plusieurs années incontournable dans ma classe, elle permet de développer la prise d'initiatives, l'investissement personnel, l'autonomie et de s'appuyer sur les besoins réels de chaque enfant pour le faire progresser à son rythme. Cela complète parfaitement les autres moments d'apprentissages plus cadrés menés par l'enseignante autour des projets.

Dans notre emploi du temps, le travail individuel se situe après la récréation du matin, durant 35 à 45 minutes suivant les jours, et ce jusqu'au départ de l'atsem pour sa pause repas. Parfois, ce travail est reconduit en fin d'après-midi après la récréation lorsque l'atsem est de nouveau parmi nous. Cette tranche horaire peut parraître longue mais il faut du temps pour choisir son activité, prendre le matériel, s'installer, commencer le travail et le faire valider, poursuivre ou entammer une nouvelle fiche.

C'est toujours un moment "phare" de notre journée.

Partager cet article

Repost 0
1 novembre 2012 4 01 /11 /novembre /2012 19:43

Bonjour à tous, voilà quelques temps que je n'avais rien posté, alors pour me rattraper, voici quelques documents qui vous serviront sans doute.

Parmi les outils de mes élèves, il en est un qui qui compile leurs travaux sur fiches ainsi que d'autres traces sur papier du format A5 vers le format A3 plié : il s'agit tout simplement d'un grand classeur munis d'intercalaires.

Le classement se fait suivant 4 onglets pour le moment, je vous propose ici leur présentation collée sur les intercalaires :

 

intercalaire lect écriture gs

Lecture écriture GS

intercalaire numeration gs

Numération GS

intercalaire espace tps log gs

Espace temps logique GS

intercalaire motricité fine gs

Motricité fine GS

Bien sûr les mêmes fiches concernant les moyennes sections seront bientôt disponibles, ainsi que notre projet actuel sur les pirates ! A tout bientôt donc, et profitez de ces quelques jours pour prendre soin de vous.

 

commentaires-clochette.png

Partager cet article

Repost 0
Published by lesitedeclochette - dans Gestion de classe
commenter cet article
8 novembre 2011 2 08 /11 /novembre /2011 21:22

Les vacances d'automne sont terminées et à l'occasion de cette reprise, nous avons fait une réunion de classe pour redistribuer les métiers. Nous en avons un certain nombre qui perdurent et d'autres qui vont et viennent en fonction des besoins de la classe.

Dans ma classe de moyens / grands, nous discutons en premier lieu des métiers existants, des améliorations possibles, et nous réfléchissons à leur utilité. Quand un métier n'est plus d'actualité ou n'est finalement pas réalisable comme on l'avait envisagé, il est supprimé. De même, de nouveaux métiers peuvent émerger mais il faut qu'ils soient proposés lors de la réunion, discutés et définis en terme d'actes, d'emploi du temps, de régularité et de nombre d'enfants.

Quand la liste des métiers est établie, je la relie en précisant le nombre d'enfants nécessaire avec parfois une restriction de niveau. Je demande d'abord à chaque moyen s'il veut ou non un métier (il n'y a pas d'obligation)et le cas échéant il fait son choix. Evidemment, certains métiers sont très prisés mais il y en a suffisamment pour ne frustrer personne.

Les grands font ensuite leurs demandes, on fait un premier tour et comme toujours il reste environ une dizaine de places qui seront prises par des grands qui ont fait leurs preuves : la classe sait qu'ils pourront assumer 2 métiers mais jamais plus.

 

Voici la liste de nos métiers pour la période 2 de cette année :

 

- ranger le matériel de sport (parfois aider à mettre en place) : 2 MS + 2 GS

- aider à ranger les constructions : 2

- préparer les étiquettes (pour le tableau des ateliers) : 2

- ramasser les vêtements qui sont tombés seuls des portemanteaux : 2

- ranger la bibliothèque de classe : 2

- reclasser les puzzles : 2 GS

- facteur : 1 GS

- ranger les chaises : 2

- ranger le coin cuisine : 1

- contrôleur (après le rangement collectif, il vérifie sur les tables le matériel ou les fiches restants) : 1

- chefs de rang (2 devants, 2 derrière) : 2MS + 2 GS

- remplaçants (tous les métiers dont les responsables sont absents) : 2

- fermer les portes : 1

- sonner la cloche du rangement : 1

- allumer ou éteindre les lumières : 1

- remplir le pichet d'eau pour la récréation : 1

- porter la caisse des gobelets : 2

- porter la caisse des goûters : 1

- baisser et remonter les stores pour le repos des MS ou contre le soleil : 1

- porter les caisses des cahiers de vie : 2

- porter les poches de repos des MS pour aider la maîtresse à les ranger en hauteur : 2

 

A chaque période tous les métiers sont rendus et chacun sait qu'on ne peut avoir la même responsabilité qu'une fois dans l'année. Certaines années, si la dernière période est vraiment très longue, on change nos métiers une dernière fois à mi-période.

Les métiers font vraiment partie de la vie collective de notre classe et cette année à la rentrée, mes anciens élèves m'ont demandé dès le second jour comment on pouvait faire telle ou telle chose puisqu'on avait pas encore choisi les métiers... Les enfants se rappellent mutuellement leurs responsabilités et il y a un grand respect de ces "travaux d'intérêt général".

Partager cet article

Repost 0
Published by lesitedeclochette - dans Gestion de classe Les métiers
commenter cet article
Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -